masculins / Metz - OL J-3

Vikash Dhorasoo : "Milan, un rêve de gosse"

Publié le 05 mai 2004 à 14:51 par GV

[IMG1601L] C'est officiel. Vikash Dhorasoo a donc signé en faveur du Milan AC. Le milieu de terrain lyonnais rejoindra donc le nouveau champion d'Italie pour deux saisons. Un club mythique pour le mauricien, qui réalise ici un de ses plus grands rêves. A l'issue de l'entraînement de ce matin, il nous a commenté son choix et avoue intégrer "<i>une grande institution du football". </i>Mais Vikash a émis un dernier souhait avant de partir : rejoindre les Lombards avec le titre de Champion de France en poche. Pour lui, mais aussi pour remercier tout un club...

C'est officiel. Vikash Dhorasoo a donc signé en faveur du Milan AC. Le milieu de terrain lyonnais rejoindra donc le nouveau champion d'Italie pour deux saisons.



- Vikash, ça y est c'est officiel, on te verra sous le maillot du Milan AC la saison prochaine… Pourquoi Milan ?

- En partant de l'OL, il était évident pour moi de ne pas rester en France. J'ai eu plusieurs propositions et quand Milan s'est présenté, je n'ai pas hésité. C'est un des plus grands clubs européens et c'est en quelque sorte un rêve de gosse pour moi de pouvoir jouer au Milan AC.



- Quand Milan t'a contacté, tu y as cru tout de suite ?

- Je n'y ai pas cru au départ mais quand j'ai signé mon contrat, j'ai vraiment réalisé. C‘est quelque chose d'extraordinaire pour moi de signer dans ce club.



- Qu'est ce qui te fait rêver justement dans ce club ?

- Je suis ce club depuis mon plus jeune âge. J'ai le souvenir de plusieurs de leurs matchs en Coupe d'Europe et de joueurs mythiques qui ont traversés ce club… C'est un rêve de jouer pour une telle équipe. Milan, ça inspire la grande institution du football, le grand club, la grande organisation…



- L'Italie, la ville de Milan te tente également ?

- Je ne connais pas trop la ville de Milan mais on m'a dit que ça ressemblait beaucoup à Lyon. Ce qui m'intéresse surtout, c'est d'aller jouer dans un des plus grands championnats européens, le Calcio. Je pense que c'est un des plus durs et tenter ma chance là-bas, c'est un très beau défi.



- Mais c'est un club où la concurrence est rude. Ça ne te fait pas peur ?

- Dans les grands clubs c'est toujours comme ça. Ici, à Lyon, la concurrence est également présente. Mais ça ne me pose pas de problème et quand j'ai signé, je n'ai pas pensé à ça, ni aux conditions financières d'ailleurs. Le principal pour moi, est de porter ce maillot milanais.



- Le public lyonnais t'a réservé plusieurs belles ovations. Quand on entend tous ces applaudissements, on n'a pas une petite pointe de regrets de quitter l'OL ?

- Comme je l'ai déjà dit, j'étais très ému. J'avais les larmes aux yeux et cela risque d'être encore plus fort lors des deux derniers matchs. J'ai cru un moment pouvoir prolonger à Lyon et finir ma carrière ici mais je n'ai pas eu de propositions. Il y en a eu après mais elles ont été trop tardives et j'avais déjà fait mon choix.





"Arriver à Milan en étant Champion de France avec l'OL…"




- On a parlé également de Marseille…

- J'ai étudié plusieurs propositions car j'étais en fin de contrat. Je me devais de préparer mon avenir et mon agent s'est occupé de tout cela, discrètement. Marseille me voulait mais, après réflexion, je me suis dit qu'il était préférable d'aller dans un très grand club comme le Milan.





- Mais il faut terminer la saison. C'était d'ailleurs le discours que tu tenais dans ton communiqué il y a trois semaines. Et preuve en est, ce but inscrit à Bordeaux dimanche…

- Oui, c'est vrai. J'ai vraiment envie daller au bout de cette aventure et de donner le maximum de moi-même pour Lyon. Ce club et ce public lyonnais m'apportent énormément et j'ai envie de leur apporter quelque chose en retour. Je suis fidèle à Lyon et je veux leur montrer mon attachement. Il y a un troisième titre qui nous attend et on va tout faire pour le gagner. Je veux arriver à Milan en étant Champion de France avec l'OL…



- Tu as inscrit 4 buts cette saison. Peux-tu nous en parler ?

- Ils sont tous importants je crois. J'ai eu droit à une saison un peu étrange cette année. J'ai eu la chance de marquer à plusieurs reprises, dont ce but à Bordeaux qui était important psychologiquement. Il ne fallait pas perdre et j'ai voulu tout donner, comme mes coéquipiers, dans les derniers instants du match. C'est un but que je n'aurais certainement pas marqué 6 mois plus tôt mais ce dimanche, par un concours de circonstances, j'étais là où il fallait et tant mieux…"







GV



Sur le même thème